fbpx

Les différents types de fondation pour votre maison clé sur porte

Les différents types de fondations pour votre maison clé sur porte

Lors de la construction de votre maison clé sur porte, l’une des premières étapes, fondamentale, est la détermination du choix des fondations relatives à votre bâtiment. Celles-ci constituent la base structurelle de votre construction. Ce sont elles qui vont soutenir le poids total de votre maison sur mesure, et en assurer la stabilité. Les fondations font office de relais entre la structure et le sol. Elles permettent de s’opposer au tassement et aux infiltrations des eaux, tout en assurant la répartition des charges sur le sol.  

COMMENT CHOISIR LE BON TYPE DE FONDATIONS ?

Le type de fondation à exécuter dépendra de plusieurs facteurs : la nature du sol, la profondeur du sol et le type et poids de l’ouvrage envisagé.

Au préalable, il est donc essentiel, pour la construction de votre future maison clé sur porte, de déterminer les caractéristiques du sol. Pour ce faire, il faut vous adresser à un ingénieur spécialisé (géotechnicien) afin qu’il réalise une étude géotechnique basée sur ces spécifications, ainsi que sur les plans (implantation) de votre habitation. Le résultat de ce sondage indiquera la nature et la portance du sol et vous signifiera le type de fondations nécessaires à votre projet de maison sur mesure.

3 types de fondations

Les fondations en semelles

Ce type de fondations, dites « superficielles », car peu importantes, est utilisé quand le terrain a une très bonne qualité de portance (bonne stabilité) ou que les charges du bâtiment à construire sont légères.  Appelées semelles, ces fondations en béton (ou béton armé selon les cas)  sont enterrées dans le sol. La profondeur varie en fonction de la présence ou non de vides ventilés ou caves sur le projet de construction.

Le plus souvent utilisées lors de la construction de maisons individuelles, ces semelles ne nécessitent pas de renforts particuliers et engendrent donc des travaux moins importants. Raison pour laquelle, les fondations en semelles sont les moins onéreuses parmi les trois types de fondations.

 

Les fondations en radier
Ce type de fondations, dites « semi-profondes », car plus importantes que les semelles, sont utilisées quand le terrain a une moins bonne qualité de portance (stabilité moyenne) ou que les charges sont plus lourdes.  Appelés radiers, ces fondations  sont directement enterrées dans le sol. Ferraillées et réalisées en béton armé (dalle), elles sont nécessaires sur des sols vaseux, sablonneux ou très compressibles. Un radier permet de renvoyer les charges de la construction vers les couches plus profondes du sol qui sont davantage stables et qui ont une portance suffisante.
Dans ce contexte, lorsque l’on rencontre un terrain « plus difficile », il faut creuser plus profondément afin de rencontrer la dureté d’assise adéquate. Ces fondations en radier entraînent des travaux plus importants et cela impacte plus fort le budget du Maître d’Ouvrage.

 

Les fondations en pieux
Ce type de fondations, dites « profondes », car très importantes, est utilisé quand le terrain a une mauvaise qualité de portance (instabilité), par exemple, sur un sol marécageux, ou que les charges du bâtiment à construire sont très lourdes.  Appelés pieux, ces fondations constituées de tubes en métal, recouverts de béton armé, vont chercher le sol dur et stable au-delà de 5 mètres de profondeur.
Rarement utilisés lors de la construction de maisons clé sur porte, ces pieux, qui constituent des fondations particulièrement stables, nécessitent une intervention particulière. Ce type de fondation est dès lors très onéreux.

Vous désirez recevoir plus d’informations sur le type de fondations pour votre future construction sur mesure ?

 

Contactez notre service commercial au 087 87 10 10 ou remplissez ce formulaire.

TERRAIN:

OUINON

Je confirme avoir pris connaissance de la note d’information du Groupe T.PALM. Consulter la note d’information sur la protection des données

T.Palm