fbpx

Charpentier-couvreur, un métier beau et noble

Charpentier-couvreur, un métier beau et noble

« Jamais deux sans trois », telle pourrait être la description du lien professionnel et amical fort qui unit Derek (35 ans), Jordan (29 ans) et Dylan (26 ans). Ces trois charpentiers heureux et fiers de leur métier se sont rencontrés en ce début d’hiver sur un chantier de T.Palm.

« Les charpentiers-couvreurs s’inscrivent totalement dans la politique qualitative de T.Palm. Derek, Jordan et Dylan interviennent après qu’une étude personnalisée de la charpente et des sols ait été effectuée comme c’est le cas pour chaque maison mise en chantier par l’entreprise. » explique Roger Palm, directeur de production de la maison individuelle chez T.Palm.

Leur rôle est effectivement primordial. Sans ces professionnels compétents et enthousiastes, le chantier ne peut pas avancer. Les charpentiers, en protégeant la maison des intempéries, permettent l’intervention des autres corps de métiers. Plombiers, électriciens, plaquistes … Les charpentiers sont les piliers d’une maison agréable à vivre.Charpentier-couvreur-T.Palm

Charpentier : un métier de vocation

Le métier de charpentier est encore trop méconnu, comme le prouve le faible nombre de formations en Belgique. Mais il en aurait fallu plus pour détourner nos trois interlocuteurs de ce qui s’apparente à une vocation.

Chacun a donc trouvé sa propre voie vers le métier de charpentier. L’un s’est d’abord formé à la maçonnerie avant de sauter sur l’occasion et d’évoluer vers le métier de charpentier-couvreur. Les deux autres ont choisi très tôt de se former au métier de charpentier. Grâce à l’IFAPME, ils ont trouvé une formation en alternance :

« Pendant 3 ans, on a alterné deux jours à l’école et trois jours en entreprise, ce qui constitue un bon équilibre », estiment-ils.

Les qualités d’un charpentier

« Tout d’abord, c’est un travail d’extérieur, et cela nous plaît beaucoup, nous épanouit vraiment », résume l’un. « En hiver, entrer à l’usine quand il fait noir et en ressortir quand il fait noir, ce n’est pas pour nous.», renchérit l’autre « Nous, nous aimons être à l’air libre ! »,  conclut le troisième.

Mais la vocation n’est pas tout. Encore faut-il posséder les qualités intrinsèques qui font un bon charpentier.

« En plus d’être manuel, il faut un très bon équilibre, ne pas avoir peur du vide, et être courageux pour supporter le froid en hiver comme le soleil en été ».

Le métier n’est pourtant pas toujours à l’air libre. Quand il fait trop mauvais, ils se rabattent sur des travaux d’isolation et d’étanchéité à effectuer à l’abri de la toiture installée quelques jours plus tôt.

Un trio de charpentiers made in T.Palm

Tous trois se sont rencontrés chez T.Palm et n’ont pas tardé à composer ce trio épanouissant, tant au niveau personnel que professionnel.

« Depuis deux ou trois ans, nous formons une équipe qui tourne à merveille. Au fil du temps, une certaine cohérence s’est installée, nous sommes rodés et notre employeur nous fait confiance. »

Un employeur qui ne lésine pas sur les moyens de sécurité à mettre en œuvre pour les hommes sur chantier :

« C’est une grosse structure qui prend soin de son personnel. Sur chantier, nous disposons d’un container marchandise, d’un container atelier avec un réfectoire pour nous permettre de manger à l’intérieur à midi, ce qui est très appréciable » pour l’un.

« Nous travaillons tous les trois chez T.Palm depuis au moins 10 ans. J’y ai débuté ma carrière de charpentier et aucun de nous n’a jamais cherché à travailler ailleurs. T.Palm est vraiment une chouette entreprise, avec les avantages de la grande entreprise, une ambiance familiale et des réalisations de qualité» pour l’autre. 

Compétence et formations pour toujours plus de qualité

T.Palm met un point d’honneur à privilégier la qualité tant pour les matériaux utilisés que pour les prestations de ses collaborateursDerek, Jordan et Dylan évoquent à ce propos, en plus des recyclages annuels, les formations relatives aux toitures plates, à la soudure du zinc, au montage des échafaudages, ou même au secourisme qu’ils ont eu l’occasion de suivre.

T.Palm organise en effet des formations régulières avec les fournisseurs de produits à l’intention de ses équipes. Il est primordial pour l’entreprise que les compétences de ses collaborateurs soient régulièrement actualisées en fonction de l’évolution des matériaux.

« Chez T.Palm, nous apprenons au fil du temps de nouvelles techniques que nous reproduisons de chantier en chantier. Et pour ceux qui le désirent, l’entreprise offre aussi des possibilités d’évolution en son sein. »

Vous avez envie d’évoluer dans le métier de charpentier-couvreur ? Rejoignez Derek, Jordan et Dylan chez T.Palm ! 

T.Palm