fbpx

Quel revêtement de sol pour une salle de bain ?

Le choix de revêtement de sol pour une salle de bain est d’une importance particulière dans la mesure où il s’agit d’une pièce où les éclaboussures et l’humidité vont bon train. Voici plusieurs points d’attention qu’il faut avoir en tête lorsque vous devez choisir le matériau qui doit recouvrir le sol de la salle de bain.

La résistance à l’eau

L’étanchéité du matériau qui couvrira le sol de votre salle de bain est cruciale. Le revêtement du sol doit être étanche. Il est par conséquent judicieux d’éviter les sols poreux qui se détériorent au contact de l’eau. Le choix le plus répandu est le carrelage en céramique. Mentionnons toutefois que des innovations émergent en la matière avec notamment des carrelages de grandes dimensions qui affichent un look de béton vieilli ou encore d’autres qui ont l’apparence d’un tapis à longs poils.

Antidérapant

Glisser dans la salle de bain sur un sol humide est l’accident domestique le plus fréquent. Afin de garantir votre sécurité il est fondamental d’opter pour un revêtement anti-dérapant. Il existe une norme, le plus souvent pour les carrelages, qui évalue le degré d’adhérence du matériel destiné à recouvrir votre sol.

Résistant à l’usure

La résistance du carrelage est évaluée via une norme appelée PEI. L’idéal pour une salle de bain est la classe PEI 1, le niveau de résistance le plus faible. Cela pourrait paraître surprenant mais il s’agit d’une pièce où il y a peu de passage et où l’on s’y rend pieds-nus ou en pantoufles. Cela explique le faible risque en termes de griffes notamment.

Confortable

Le confort est un critère auquel on ne pense nécessairement souvent. Pourtant, dans une pièce où l’on marche pieds-nus, un sol trop froid, des allergies cutanées,… sont autant de soucis qui peuvent se présenter à vous.

Esthétique

Le sol doit être en harmonie avec le mobilier, les murs et les sanitaires de votre salle de bain. Si vous avez opté pour une salle de bain rustique par exemple, un parquet conviendra parfaitement. Le tout sans perdre de vue qu’il faut veiller à maintenir une certaine cohérence et homogénéité entre vos différentes pièces.

Format

Le choix du format de votre matériau n’est pas à prendre à la légère. Si vous optez par exemple pour un format relativement petit tel que de la mosaïque, vous allez faire augmenter la superficie de joints qui sont par définition davantage poreux. Si au contraire vous choisissez un revêtement au grand format, il sera indispensable de procéder à de nombreuses découpes et cela donnera l’impression que la pièce est plus petite qu’elle ne l’est en réalité.

 

T.Palm