Le « Nearly Zero Energy », c’est pour bientôt

Le « Nearly Zero Energy », c’est pour bientôt

De nombreux ménages nourrissent le désir de faire réaliser une nouvelle construction clé sur porte. Nous avons fait le point sur les tendances du marché de la construction clé sur porte, des terrains à bâtir, sur l’évolution des normes énergétiques,…  Maud Peduzy, Responsable Commerciale et Marketing chez T.Palm nous livre son expertise de terrain sur toutes ces questions.

Quel est l’état de santé actuel du marché de la construction en Belgique ?

De manière globale, on peut affirmer que le secteur de la construction se porte bien. On vient de connaître une légère montée des prix, mais elle est en train de se stabiliser. Ils devraient repartir à la hausse dans les douze mois à venir étant donné qu’une augmentation du coût des matières premières tels que le béton ou encore celui de la main d’œuvre a été annoncée. Cela devrait avoir un impact sur l’ensemble du secteur de la construction et devrait osciller entre 7 et 8%. Chez T.PALM, nous mettons tout en œuvre pour lisser le phénomène au maximum afin que les effets de cette tendance se fasse ressentir le moins possible entre 2019 et 2020.

T.PALM est une entreprise active sur le territoire wallon. Constatez-vous des différences en matière de construction en Flandre ?

Oui et à plus d’un titre ! En Flandre, les terrains se font rares. Raison pour laquelle la construction de deux façades est privilégiée. Par contre, en Wallonie, il y a encore pas mal de terrains disponibles. La construction d’une maison quatre façades ne pose pas trop de souci. À l’exception peut-être du Brabant wallon où il est de plus en plus courant de voir des propriétaires qui rasent  une maison existante pour en construire une autre sur le même terrain.

Sur le long terme, il s’agit d’un choix judicieux et intelligent dans la mesure où les maisons mal isolées constituent un gouffre financier, avec des charges importantes difficile à maîtriser.

Y a-t-il des nouvelles normes énergétiques en cours d’élaboration ?

La norme « Q Zen », « Quasi Zéro Énergie » (NZEB – Nearly Zero Energy building) va bientôt entrer en vigueur. Dans les faits, les maisons que nous construisons répondent déjà à cette norme qui deviendra officiellement obligatoire en 2021, si nos clients optent pour le photovoltaïque. Avec cette norme « Q Zen », nous ne sommes absolument pas dans le cadre des contraintes liées aux maisons passives qui sont nettement plus exigeantes. Il s’agit ici de réduire l’énergie consommée grâce à des technologies telles que la pompe à chaleur ou le photovoltaïque.

Le maisons Nearly Zero Energy coûteront en moyenne 20% moins cher comparé aux maisons passives.

Quels sont les goûts et les attentes des candidats-constructeurs qui dictent les tendances actuelles ?

Nous constatons qu’aujourd’hui, la salle de bain et la cuisine sont devenues aux yeux de nos clients des pièces dédiées à part entière au bien-être. Raison pour laquelle notre offre de base propose des installations sanitaires des plus confortables dans la mesure où nous savons ce que veulent les clients. Aujourd’hui, la salle d’eau principale est souvent intégrée dans une suite parentale comprenant une chambre et un dressing. En ce qui concerne la cuisine, elle est le plus souvent ouverte sur la pièce de vie. Tout simplement parce que les gens aiment continuer à interagir avec les proches de leur entourage lorsqu’ils cuisinent ou qu’ils reçoivent des invités. Du point de vue architectural, le crépi et le toit plat ont la cote. Même si la chose n’est pas toujours possible à cause de certaines normes urbanistiques.

Quelles sont les tendances au niveau des façades ?

Tous les ans, c’est une multitude de nouveautés qui voient le jour en ce qui concerne les briques. Qu’il s’agisse de briques sans rejointoiement ou de briques longues, etc. Il y a également des tendances propres à certaines régions. Par exemple, en province de Luxembourg, on opte pour le crépi couplé aux ardoises naturelles. À Liège, on préfère les briques grises et le crépi. Là où dans le Brabant wallon on choisira le style cottage, avec des briques peintes ou de style fermette. Vu les spécificités provinciales que nous rencontrons et constatons sur le terrain, nous ne proposons pas de catalogue et nous faisons une offre sur mesure pour chacun de nos clients. Ce qui explique que chaque projet est unique avec T.PALM.

Quels conseils vitaux donneriez-vous à des jeunes candidats-constructeurs ?

Le premier élément sur lequel j’attirerais leur attention, c’est au niveau du choix du terrain. Il est crucial d’avoir toutes les informations à propos de sa nature : est-il marécageux, y a-t-il une source ou pas,… ? Dans la mesure où la réalisation d’un radier, à savoir une dalle de béton armé afin de garantir la stabilité du bâtiment, fait grimper le budget du projet de construction. Il est également important de se renseigner au niveau des prescriptions urbanistiques. Il faut bien analyser le cahier de charges, d’autant plus que certaines entreprises ne travaillent pas sur base d’un forfait absolu tel que le fait T.PALM. Avec T.PALM, le client sait à quoi s’en tenir dès le départ en termes de budget car nous leur proposons un prix global. Pour ce qui est du choix de leur terrain, nous les accompagnons et les conseillons.

Dans tous les cas de figure, il est crucial d’obtenir toutes les informations leur garantissant la viabilité de leur projet, avant de signer le moindre compromis de vente pour un terrain ou le moindre contrat avec un constructeur.

T.PALM a vu le jour en 1965 et assure aujourd’hui la construction de 150 maisons chaque année en Wallonie. Elle compte parmi ses rangs  trois cents collaborateurs. Au fil de son développement, l’entreprise a su conserver sa dimension humaine tant au niveau de sa gestion que de sa philosophie. T.PALM travaille sans catalogue. Chaque projet est unique et démarre d’une feuille blanche. Chaque client peut ainsi laisser libre cours à sa créativité et s’offrir la maison de ses rêves. De son côté, T.PALM veille à : « respecter le budget, les souhaits architecturaux et les envies des clients », souligne Maud Peduzy, Responsable Commerciale et Marketing chez T.Palm.

Vous aussi, vous avez un projet de construction ?

N’hésitez pas à nous contacter via le formulaire ci-dessous, nous étudierons votre projet

gratuitement et sans engagement.

T.Palm