Qu’est-ce que le crédit pont et quand peut-on y souscrire ?

Rencontre avec Yves Vandervelden, Gestionnaire de Projets chez T.PALM.

Yves, qu’est-ce que le crédit pont et dans quel cas de figure peut-on y souscrire ?

Le crédit pont est un prêt hypothécaire à court terme. On le sollicite lorsqu’il est nécessaire de financer un nouveau bien immobilier à l’aide de la vente de votre ancien logement. Durant la phase de transition, vous ne devez régler que les intérêts du crédit pont. Le capital, lui, est à rembourser en une fois avant que le prêt n’arrive à échéance, une fois que votre ancien bien est vendu et que vos moyens se sont libérés.

Les avantages du crédit pont

Le crédit pont présente l’avantage majeur d’être relativement souple. Dans certains cas, aucun plan de remboursement n’est fixé et la seule condition fixée est le remboursement du crédit à son échéance. Certaines institutions bancaires vous accordent la possibilité de rembourser le capital ainsi que les intérêts à l’échéance du prêt. Le crédit pont vous donne également la possibilité de vendre votre bien à un moment plus avantageux pour vous, lorsque le cours est plus élevé par exemple.

Qui peut souscrire à un crédit pont en Belgique ?

Le crédit pont vous donne la possibilité d’acquérir un nouveau bien immobilier alors que votre ancienne habitation n’est pas encore vendue. Par contre, si vous ne disposez pas d’une rentrée financière importante avant la fin du crédit pont, alors il faut vous tourner vers un autre type de crédit.

Il est également important de souligner que souscrire à ce type de prêt, c’est aussi devoir rembourser un prêt hypothécaire en vue d’acquérir le nouveau bien convoité, dans le cas de figure où celui-ci est plus cher. Il faut donc bien réfléchir avant de s’engager.

Quel montant peut-on emprunter ?

Le montant que vous pouvez emprunter est fonction de l’estimation et du prix auquel vous désirez vendre ainsi que du solde restant sur votre crédit existant. Admettons que vous êtes propriétaire d’une maison que vous pensez pouvoir revendre à 300.000 € et dont il vous reste 140.000 € à rembourser au niveau du crédit hypothécaire. Si votre nouveau bien s’élève à 400.000€, vous pourrez alors tabler sur les 160.000€ qui se dégageront du rachat de votre crédit existant.

Concrètement, c’est pour ce montant de 160.000€ que vous souscrirez à un crédit pont. Pour ce qui est des 240.000€ restant en vue d’acheter votre nouveau bien, vous passerez par un nouveau crédit hypothécaire.

Pour quelle durée peut-on emprunter et à quel taux ?

En Belgique, la durée d’un crédit pont est de trois ans maximum. Si après un an, votre maison n’est toujours pas vendue, vous pouvez demander une prolongation de la durée à votre banque.

Le taux peut être soit fixe, soit variable et il est généralement plus élevé que celui en vigueur pour un crédit hypothécaire. Il reste toutefois inférieur à celui du prêt personnel. Certaines banques pourront vous demander une hypothèque sur votre ancienne habitation.

Que se passe-t-il si votre bien n’est pas vendu avant l’échéance de votre crédit pont ?

Votre banque aura plusieurs options : vous proposer un plan de remboursement ou alors faire basculer votre crédit pont en crédit hypothécaire classique dont l’échéance sera prolongée et le taux d’intérêt sera recalculé. La banque peut également rallonger la durée du prêt pont.

A-t-on droit à des avantages fiscaux ?

Contrairement à un prêt hypothécaire classique, aucun avantage fiscal n’est prévu. Cela est notamment lié au fait que la durée du crédit pont est inférieure à 10 ans. Il est par contre possible de déduire les intérêts du revenu immobilier imposable.

Dans tous les cas de figure, avant de souscrire à un crédit pont, il est judicieux de peser le pour et le contre et de ne pas perdre de vue les éventuelles conséquences dans le cas de figure où vous ne parvenez pas à vendre votre bien immobilier avant l’échéance du crédit pont.

 

Vous avez trouvé cet article intéressant? N’hésitez pas à le partager ! 

T.Palm