fbpx

Les qualités d’un projet d’éco-quartier

Les qualités d’un projet d’éco-quartier

Le projet d’éco-quartier résidentiel Ann-Sophie Charlier rencontre son public. Pourquoi autant de succès ? Réponses d’Eric Piqueray, gestionnaire de chantier.  

Les qualités d'un projet d'éco-quartier

Le nouveau quartier résidentiel Ann-Sophie Charlier à Herve a tout pour séduire. Ce clos verdoyant est un compromis réel pour ceux qui veulent habiter à la ville tout en profitant du calme de la campagne.

Et si l’on peut apposer à ce quartier le nom d' »éco-quartier », c’est parce qu’il rentre bel et bien dans cette définition : « Partie de ville ou ensemble de bâtiments qui intègre les exigences du développement durable, en ce qui concerne notamment l’énergie, l’environnement, la vie sociale. »

En effet, T.Palm y développe 36 maisons uni-familiales basse énergie, avec jardin et parking. Ce programme de logements neuf est une véritable bouffée d’air frais dans le pays de Herve.

Un éco-quartier qui pousse, phase après phase

La première phase de construction avait vu s’ériger six maisons. La seconde phase, elle, rajoute 7 maisons. Toutes ces maisons ont déjà été vendues. Ne reste que la maison témoin, dans laquelle les candidats acquéreurs peuvent se projeter … et attendre les 8 maisons supplémentaires prévues pour la troisième phase du projet.

« Ces habitations attirent de nombreux profils, comme des familles avec de jeunes enfants, des couples, des retraités et même des expatriés… Certaines maisons sont modulables et, en fonction de l’avancement des constructions, les clients peuvent choisir les finitions pour les sanitaires, cuisine, carrelages, portes, etc. » précise Eric Piqueray, le gestionnaire du chantier chez T.Palm.

Adaptabilité aux besoins … Et à l’époque

Les maisons de cet éco-quartier ont été conçues par le bureau Créative Architecture. Leur premier avantage reste l’adaptabilité des plans : deux, trois ou quatre façades, 3 ou 4 chambres, 1 ou 2 salles de bains, dressing, buanderie, carport ou garage…

Ces maisons répondent vraiment aux besoins de l’époque : le confort, des pièces de vie lumineuses, ouvertes sur l’extérieur … Mais elles emploient aussi l’expertise de T.Palm en termes de normes « basse énergie« .

L’isolation thermique et acoustique est une des premières prérogatives. Ces maisons basses énergie répondent aussi aux normes PEB supérieures : elles peuvent être équipées de panneaux photovoltaïques.

Le contact, précieux pour fonder un éco-quartier

En construisant cet éco-quartier, T.Palm se veut à la fois promoteur et constructeur. Ce qui facilite grandement les prises de contact :

« Cela permet d’entretenir des contacts personnels et de qualité durant tout le processus. Le client peut ainsi véritablement vivre son chantier et, dans la mesure du possible, le personnaliser. Ce qui est rarement le cas dans le cadre de projets de promotion » souligne Eric Piqueray

Découvrez l’éco-quartier Ann-Sophie Charlier sur le site d’Honesty, notre partenaire. 

Source : L’avenir.net

T.Palm