fbpx

L’isolation de votre maison : aussi contre les fortes chaleurs

L'isolation de votre maison : aussi contre les fortes chaleursL’isolation de votre maison : aussi contre les fortes chaleurs

Réfléchir à l’isolation de sa maison, ce n’est pas uniquement prendre en compte les mois d’hiver. Le changement climatique nous rappelle à l’ordre : nous devons aussi nous protéger des fortes chaleurs.

L’isolation d’une maison est un sujet capital, que vous songiez à une nouvelle construction ou à une rénovation. Isoler, c’est réduire sa consommation, éviter les passoires énergétiques mais aussi garder un maximum de fraicheur lors des périodes de grandes chaleurs.

Si les conseils de tous les jours prévalent, comme garder ses volets fermés pendant la journée ou aérer la nuit, l’idéal est l’anticipation. Comme le souligne Vanessa Levaux, Responsable contrats d’entreprise et spécialiste PEB chez T.Palm :

« Il est nécessaire de concevoir sa maison en prenant en compte tant les probables températures hivernales qu’estivales. »

Et c’est parfois là le noeud du problème : comment éviter de faire rentrer la chaleur quand on habite dans un pays où on privilégie de larges baies vitrées, pour faire entrer un maximum de luminosité ?

Concilier luminosité et isolation de sa maison

Le vitrage, parlons-en, d’ailleurs. Nos ciels belges ont souvent eu la réputation d’être grises. Ces dernières années, pourtant, ce n’est plus trop le cas. En 2020, on parlait déjà d’année de tous les records. On peut sans sourciller croire que 2022 sera aussi hors du commun … et que le futur s’engage vers plus d’ensoleillement.

Pour votre construction ou votre rénovation, pensez à la valeur g. La valeur g – ou le facteur solaire d’un vitrage – indique la quantité de chaleur solaire maintenue à l’extérieur. Plus la valeur g est basse, moins le vitrage laisse passer le rayonnement solaire et est performant.

Si le changement de vitrage n’est pas à l’ordre du jour, des formules alternatives peuvent vous aider à améliorer le confort de votre maison. Des screens, des tentes solaires, des pergolas bioclimatiques ou autres auvents sont autant de solutions efficaces. La végétalisation des abords du bâtiment peut aussi s’avérer efficace.

Ventilation ou pompe à chaleur pour l’isolation de sa maison

Une ventilation double flux « avec by-pass » permet de supprimer la récupération de chaleur lorsque les températures extérieures et intérieures sont favorables. Cela permet un certain rafraichissement dès que c’est possible et necessaire, cela contribue ainsi à garder l’intérieur plus agréable.

Une pompe à chaleur réversible peut quant à elle chauffer, mais aussi rafraichir l’intérieur de la maison. C’est une solution plus durable qu’un système d’air conditionné classique , que l’on sait plus énergivore et polluant. Couplée à des panneaux photovoltaïques, la pompe à chaleur offre même une excellente solution vers l’autonomie.

« Les solutions sont à évaluer en fonction de l’orientation et de la taille de sa maison. Chez T.Palm, nous privilégions également une plus grande autonomie énergétique dans le respect de l’équilibre budgétaire et architectural. Nous possédons pour cela un outil de configuration qui permet d’avoir très rapidement une estimation budgétaire ».

Décortiquer pour mieux isoler

Vous comprendrez que pour performer l’isolation de votre maison, il faut donc décortiquer le problème. Déterminer par où entre la chaleur que ce soit par conductivité thermique au travers de parois mal isolées, par effet de serre au travers de vitrages ou par l’usage que l’on fait des pièces en termes d’éclairages et d’appareillages qui réchauffent l’atmosphère intérieure.

On peut commencer par isoler convenablement, « tout en évitant de calfeutrer l’habitation, ce qui aurait pour résultat de capturer la chaleur à l’intérieur sans lui offrir la possibilité d’être évacuée » souligne Vanessa Levaux.

L’isolation de votre maison est primordiale. Et ce n’est pas Alican, gestionnaire technique HVAC, qui vous dira le contraire !

 

 

Source : l’Avenir.net

*

T.Palm